La Grande migration

Vikings in snow

Bien avant le ban des syndics, durant le second âge, le peuple Porenti ne vivait pas dans le grand nord, sous la bienheureuse protection de Valind. Tous vivait dans un pays aujourd’hui disparu, nommé Goralos, maintenant asservi par les Malkioni ayant suivi Jonat le boucher. Arrivé de par delà les montagnes de Nidan, Jonat et les siens venaient prendre les terres que les clans Golari avaient depuis l’âge de l’aube. Tout de métal vêtu, les jonating comme il se faisait appelé conquirent rapidement les terres des clans les plus proche de la passe qui relis Fronela à Ralios. Demandant au bon Orlanthi de faire serment de vassalité et de renier leurs dieux. Beaucoup choisir de partirent plus au nord, demandé l’aide des clans qui n’avaient pas encore connu le joug tyrannique des Athées.

Gorlath, héros d’Orlanth et chef d’un clan dont le nom c’est aujourd’hui perdu dans les limbes du temps, accepta les nouveaux venus et réuni un conseil des clans pour combattre la menace Jonating.

Son discours enflamma les chefs de clan et leurs guerriers ! Tous prirent les armes et partirent combattre l’envahisseur. A l’aube du cinquième jour, ils se rencontrèrent sur la plaine d’Okarnia.

La bataille, après une journée de combat acharné, fut perdue, l’ennemi ayant des armures, des armes et une magie bien trop puissante pour être arrêtés.

Beaucoup de fiers guerriers ne revinrent pas embrasser leurs femmes et leurs enfants.

Gorlath comprit rapidement que son peuple ne resterais pas longtemps libre, il conçu donc un plan pour que les clans l’ayant suivit puissent partirent, mais pas a l’est, car les clans de Charg était leur ennemi ancestraux, ayant suivit l’empire des amis de Wyrm lors de l’age de l’empire. Ni a l’ouest, car Oranor ne pouvait accueillir de nouveaux clans tant la terre etait ingrate et le royaume petit. Non plus au sud car les montagnes de nidan était le territoire des Mostali et ils le protegeaient farouchement.

Gorlath parti donc vers le grand nord, pour se trouver sous la protection de Valind, espérant ainsi qu’aucun Malkioni ne viendrait jamais envahir son peuple.

Hélas Porent a l’époque n’était peuplé que de démon des glaces et de Uz, même les Hunschens avaient le plus grand mal a traverser la route des rennes.

Mais les nouveaux venus avaient la bénédiction de Valind, ainsi qu’un grand héros pour les commander.

En quelques années les Uz et les démons des glaces furent chassé de Porent, devant se refugier au nord, dans le glacier.

Gorlath devait en finir avec l’aveuglante, une démone qui contrôlait tout les démons des glaces.

Ayant élu domicile dans la forteresse des glaces, au sein du grand glacier de Valind, Gorlath monta une expédition pour l’en délogé.

Il fit même fabriquer une épée, forgé par les hommes bleus, trempé dans le glacier. L’on dit que son tranchant pouvait couper en deux une muraille, que le chant de la lame fendant l’air faisait fuir de terreur les démons des glaces.

Mais cette dernière échoua, Gorlath mourut et son fils Poriass revint vers Porent. Mais Valind, dieu colerique s’il en ait, courroucé par l’échec de Gorlath, maudit son fils. Ce dernier ne revint jamais avec la dépouille de son père au sein de son clan. Condamné a erré au sein d’une tempête qui parcours tout Porent.

On dit que Poriass, ni mort, ni vivant n’attend plus qu’une chose : celle de pouvoir remettre à sa descendance la dépouille de son père bien aimé, ses armes et son bouclier.

Les Clans vivent depuis sans chef, n’ayant pas pu nommer Gorlath ou son fils Haut roi.

Personne ne sait (ou le secret est bien gardé), et ce depuis d’innombrables générations, de quel clan était Gorlath, plusieurs clans se targe d’avoir Gorlath comme ancêtre, mais rien ne viens etayer leur dire.

La Grande migration

Les Frimats de l'hiver Urial