Urial

Martyr Perfecti, grand maitre de l'ordre du phénix

Description:
Bio:

né dans la Baronnie de Beaufort, Urial était un Maroquinier, artisan de la baronnie, il devint chevalier pour récompenser son assiduité, son abnégation de soi et son envie de servir les autres.

L’abbé Malkor, la plus haute instance ecclésiastique de la baronnie, eut une ascendance primordiale sur le jeune Urial, lui enseignant le credo des perfectis sans jamais en faire mention.

Un incident qui changea la vie d’Urial à jamais, jeune chevalier, fraîchement adoubé, il rencontra un Oranori vouant un culte a Taureau Tempête, un esprit combattant les émanations Chaotique. Se nommant Kurt , venu sur les terres de la baronnie de Beaufort pour traquer une créature démoniaque. Urial l’aida à découvrir ou se cachait la bête, se faisant les deux jeunes hommes ont découvert un réseau de rejeton chaotique sur les terres de la baronnie.
Après un combat épique, ils tuèrent la bête, mais le laxisme de l’un des chevaliers de la baronnie avait permis à celle ci de faire des ravages. Renaud de son prénom fut destituer de son titre de chevalier et parti de la baronnie. Quelques semaines plus tard, celui-ci accompagné par des mercenaires et des membres du royaume de la guerre attaquèrent la baronnie de beaufort, mettant le château en état de siège. Urial du prendre le commandement des défenseur du château. Pendant le siège, l’ennemi commit un nombre incalculable d’atrocité, Urial perdit son sang froid et pensa à commettre lui-même des atrocité sur ses adversaires. Mais il se reprit, comprenant que quoi qu’il puisse se passé combattre l’ennemi avec ses armes serait le laissé gagner.
Depuis Urial essai de faire comprendre au instance dirigeante de Loskalm que combattre le mal par le mal serait une grave erreur et que même si la guerre met à mal les vertus idéaliste de la religion Hrestoli, il ne faut pas que les nobles seigneurs se serve du peuple comme le royaume de la guerre se sert du sien.

La création de l’ordre du phénix vient d’un rêve qu’Urial a eu, les sept vertus du chevalier Hrestoli et la quête de l’errance prôné par Hrestol lui-même devait être restauré.
Il alla voir le roi et l’archevêque Gezron le mystique lors d’une réunion du conseil pour leur parler d’une prophétie, extrait des parchemins de Kirmon et leurs demander la permission de créer un ordre entièrement dévoué a contrecarré la prophétie et a trouver les trois armes de Talor. Mais Urial voulait aussi remettre au goût du jour les quêtes d’errance et les vertus chevaleresque, c’est pourquoi, l’ordre a aussi comme vocation d’amener ses membres à s’élever et a suivre les pas de Hrestol.

La quête d’errance à mené Urial, dans la plupart des pays de Fronela pour retrouver les Armes de Talor, dont une a été découvert par l’ordre lors d’un combat épique contre l’ordre de la belette les ennemis jurés de l’ordre du phénix.

Urial à été en Jonatela, en tant qu’ambassadeur pour le compte du roi de Loskalm, pour savoir si oui ou non, Jonatela rentrera en guerre a coté de leurs frères Hrestolis contre le royaume de la guerre.

Hélas, la guerre civile en Jonatela n’a pas permis a Kongern de donner une réponse franche quand a une possible alliance entre le royaume de Loskalm et le royaume de Jonatela. Urial après quelques péripétie a même aidé le roi a amoindrir ses ennemis politique, aidant avec l’aide de Tibault d’aise et du duc de Moraine, il a monter une expédition pour aider les sujets d’Olaf, roi d’Oranor à combattre les forces du duc félon. Après un combat épique, les forces jonathing rebelles durent repartir, la queue entre les jambes, laissant a Kongern le champs libre pour reprendre ses terres.

La piste monarchique n’ayant pas marché, Godefroy, proposa a Urial de rencontrer les hauts membres de l’ordre de Talor, mais au lieu de trouver de l’aide, Urial et ses compagnons, durent encore une fois en donner. L’ordre était en pleine émoi, l’ennemi, l’empire de Gbaji était de retour, pourtant l’ordre ne pouvait prendre de décision, son grand maitre étant mort. Seul un être d’exception, un vrai Talori pouvait mener l’ordre en ordre de marche pour combattre les féals du menteur. Pour Urial, tout semblait claire, Godefroy devait prendre les rênes de l’ordre, mais pour cela, il lui fallait faire un acte glorieux, à même de fédérée l’ordre autour de lui. C’est alors qu’un frere Talori, proche de notre courant de pensée, nous expliqua que la cellule de Joinfleuve, une cellule infiltré en ville pour surveiller les

Urial est un pur Idéaliste, qui est membre du mouvement Perfecti, il a maintenant 30 ans.

Urial

Les Frimats de l'hiver Urial